Les Arbres de Ville-Evrard lorsqu'ils deviennent passage des cigognes dans le ciel

Les Arbres de Ville-Evrard lorsqu'ils deviennent passage des cigognes dans le ciel

Texte : Armand Gatti

C’est à l’hôpital de Ville-Évrard, à Neuilly sur Marne – où furent internés Camille Claudel et Antonin Artaud –, qu’à l’été 2006 Gatti mena l’une de ses expériences théâtrales qu’allaient clore trois représentations intitulées : Les Oscillations de Pythagore en quête du masque de Dionysos, opéra quantique. Il avait réuni là trente-cinq « stagiaires » de quatorze pays différents pour mettre en jeu ce nouvel épisode de La Traversée des langages (l’ensemble des pièces à paraître aux éditions Verdier en 2009). Les Arbres de Ville-Évrard lorsqu’ils deviennent passage des cigognes dans le ciel est nourri de cette expérience, il en est l’aventure transposée dans et par le poème. On y retrouve – outre beaucoup des grands morts de Gatti et leurs voix actives – la quête toujours énigmatique, inspirée du Livre des mutations, des mouvements de l’univers et de ses invariants.L’arbre est la verticalité insurrectionnelle à laquelle Gatti confie sa parole errante.

Editions Verdier

Avec le concours du Centre National du livre. Parution janvier 2009.

Tarif : 14 € + frais de port

Commander


Lire la présentation de ce texte réalisée par Stéphane Gatti pour la lecture du 22 juin à Ville-Evrard : Un poète ? Armand Gatti