Le 29 juillet 2014 à Lyon, 20h : Le Festival "Les Nuits de Fourvière" présente Résistance selon les mots d'Armand Gatti, mise en scène par l'auteur avec les étudiants de l' Ensatt et de l'Ecole de la Comédie de Saint-Etienne

 

  • Mardi 29 Juillet, 20h00
  •   

Studios Lerrant / ENSATT  
4 rue Soeur Bouvier Lyon 5e 

Gratuit - Réservation : 04 72 32 00 00 

 

 

 

Armand Gatti et les étudiants de la 74e promotion de l’ENSATT,  l'Ecole de la comédie de Saint-Etienne, l'Université de Lyon 2 et La Parole errante


Création

RÉSISTANCE SELON LES MOTS

lorsque les mots se disent tapis volants des cinq derviches quantiques


    ⁃    diffraction
    ⁃    interférences
    ⁃    stationnarité
    ⁃    effet tunnel
    ⁃    et les trois jumeaux
    ⁃   (délocalisation – indiscernabilité – mise en phase)

 

 

« Je me demande si vous, spectateurs, auriez l’air aussi intelligent qu’un chat si l’on vous mettait des fils électriques comme moustaches ». Niels Bohr

 

La Traversée des langages célèbre la rencontre entre Jean Cavaillès (mathématicien et résistant) et Emmy Noether (mathématicienne juive allemande, persécutée par le régime nazi) sous la statue de la synagogue aux yeux bandés de la cathédrale de Strasbourg. Cette rencontre devait donner lieu à l’écriture d’un livre sur la théorie des groupes. L’histoire en décida autrement : Emmy Noether mourut en exil aux États-Unis en 1935, et Cavaillès, arrêté par la Gestapo, fut assassiné au fort d’Arras en 1944. Le livre ne fut jamais écrit. Parmi les quatorze pièces de théâtre qui composent La Traversée des langages, Armand Gatti a choisi Résistance selon les mots pour travailler avec les élèves de la 74e promotion de l’ENSATT. Dans cette pièce, on croise, au départ, Rita la Mouette poussant devant elle l’épave du Pourquoi pas ? On croise aussi Nous, Ange Disparu, Livre Brûlé, Celui qui disait Je, Synagogue aux yeux bandés, Complainte des invisibles ce soir Visibles… On lit des choses comme « Jean ne parlait à Sybil qu’en anglais, c’était sa façon d’être amoureux » ou encore « Nous devons rendre visite aux mots les plus hypocrites et les plus tarés de nos grammaires ». Les mots de Gatti portent la terreur du XXe siècle et résonnent dans l’éternité. Et ses 90 printemps gardent son âme intacte, urgente, résistante, prête à combattre, plus vive que jamais.


 

Texte et mise en scène Armand Gatti


Composition musicale Michel Arbatz


Assistants à la mise en scène Matthieu Aubert et Mohamed Melhaa (La Parole errante)


Dramaturgie Jean-Marie Clairambault, Hélène Châtelain  (La Parole errante) et Elodie Chamauret (ENSATT)

Avec :

Groupe des Axiomatiques (ayant cessé de l'être)
Quentin Bardou, Margaux Le Mignan, Léa Menahem, Nicolas Schmitt (ENSATT), Marie-Ange Gagnaux (Comédie de Saint Etienne)

Groupe des Hypothétiques (Les Hypothèses de Travail)
Titouan Huitric, Héloïse Lecointre, Jimmy Marais, Paul Tronco (ENSATT), Laura Papoin (Université Lyon 2)

Groupe des Associatifs (Les Spectateurs Virtuels)
Vanessa Bile Audouard, Théophile Dubus, Evelyne Hotier, Mathilde Panis, Romain Nicolas (ENSATT)

Groupe des Commutatifs (Les Unités Enseignantes)
Charlotte Arnaud, Louise Champire, Nolwenn Delcamp Risse, Victor Mandin, Céline Parraud, Marine Pennaforte, Louise Sari, Carole Villiès (ENSATT), Simon Bertin, Sara Ferroud, Angie Mercier, Aude Seyroux (Université Lyon 2), Lucas Arnoldi, Hugo Botter, Paola Juttet (La Parole errante), Maria Canon (Colombie)

Groupe des Oscillations de Pythagore (Les Musiciens)
Antoine Briot, Guillaume Cayet (ENSATT) et Simon Pineau (Comédie de Saint Etienne)

Scénographie Stéphane Gatti (La Parole errante) et Marine Brosse, Clarisse Delile (ENSATT) et Rémy Rancon (Comédie de Saint Etienne)

Costumes et sérigraphie Carole Nobiron (ENSATT) et Marie Le Leydour, Emeline Porcu, Lisbeth Tron Siaud et Brice Wilsius (ENSATT)

Technique Martial Jacquemet et Lisa Pol (Nuits de Fourvière)

Régie Gautier Devoucoux et Thibault Thelleire (ENSATT)

Coordination Gilles Durupt (La Parole errante)


 

http://www.nuitsdefourviere.com/node/103

 

mots clés: