Nous ne sommes pas des personnages historiques, 1984

 

Nous ne sommes pas des personnages historiques
Documentaire
Réalisation, image et montage : Hélène Châtelain ; Texte de la pièce : Armand Gatti ; Son et mixage : Frédéric Ullmann ; Participants : (Stagiaires CRAFI 1), Murielle Béguin, Abdel-Kader Benzemour, Valérie Celerier, Habiba Chouchaoui, Marie-France Cougot, Pierre Dispans, Georges Dominguez, Nathalie Gonzales, Hugues Heurtebise, Dominique Jean, Zhora Khelifa, Reda Loune, José Murtinheira, Ben Abdellah Refas, Jean-Michel Williz, Rosette Winterstein ; Témoignage : May Piqueret ; Arrangements musicaux : Guy Bertrand ; Musiques : Pascal Bourges, Philippe Massot, Philippe Davezies, Groupe Snap, Fabrice Rougier, Daniel Souque, Bruno de Gaulejac.
Date : 1985
Production : France, Toulouse : Archéoptéryx - France, Paris : Les Voyelles.
Participation : ministère de la Culture, CR Midi-Pyrénées.
© : France, Montreuil : La Parole errante.
Description matérielle : vidéo : coul. ; 95 min.
Numéro de notice : LPE-FAG-IA/0126
Documentaire réalisé autour de la pièce de théâtre "L’émission de Pierre Ménard" (qui deviendra par la suite Nous ne sommes pas des personnages historiques", écrite et mise en scène par Armand Gatti avec les stagiaires du Collectif de recherche sur l'animation la formation et l'insertion (CRAFI 2) : 1e stage, la représentation de la pièce et entretiens des stagiaires.
Toulouse, 1984. “De janvier à juin, l’atelier de création populaire a accueilli un stage dit d’insertion sociale réunissant une quinzaine de jeunes sans emplois, marginalisés par leur âge, leur origine, leur histoire personnelle.” Hélène Châtelain rend compte de l’aventure menée par Armand Gatti avec les stagiaires autour de Nestor Makhno, révolutionnaire et anarchiste ukrainien, qui débouchera sur l’écriture d’une pièce et sa représentation. Il y a d’abord les “qui suis-je ?” Le théâtre de Gatti est une quête identitaire et le travail débute toujours pour les stagiaires par une recherche de soi, des séquences où chacun a écrit un texte le concernant. À partir de là commence la construction du spectacle selon des itinéraires complexes. Apporter une image, selon Gatti, c’est apporter son passé, son contexte et tout ce qui l’entoure, car “une image sans culture est destinée à mourir de froid”. La pièce écrite par Gatti est lue devant les stagiaires ; la mise en scène prend forme dans le décor (réalisé par Stéphane Gatti) d’une émission de télévision qui se préparerait sur Makhno. S’ajoutent encore cinq petites fictions sur la vie du révolutionnaire, tournées en noir et blanc, qui seront montrées lors de la représentation. “Ce personnage nous le construisons mieux que Makhno encore, et c’est le personnage de l’exilé”, témoigne un des acteurs. Il suffit d’un chapeau pour devenir par mutation directe un personnage historique.
Résumé CNC : Tristan Gomez
http://www.archives-gatti.org/index.php?art=147

 

lien permanent